Responsabilité ou culpabilité


Prisonnier de nos propres chaînes, nous résistons au changement. Nous blâmons les autres de notre condition, comme si la responsabilité de nos actions était trop difficile à porter. Et pourtant, ce n’est pas cette responsabilité mais plutôt la culpabilité qui nous enfonce dans la tourmente et qui nous empêche d’avancer. De là, nous nous éteignons plutôt que de rayonner.

Mais en fait, qu’est-ce que la culpabilité? C’est cette émotion qui pointe du doigt, qui cherche un responsable, un coupable. C’est une façon bien subtile de se départir de notre pouvoir d’action sur ce qui nous arrive. Tout près de la culpabilité se tient la honte, la honte de ne pas être à la hauteur, la honte de ne pas réussir.

À vrai dire, la culpabilité et la honte sont les deux émotions, les plus lourdes à porter.

Il faut se le dire, la culpabilité ne nous conduira nulle part sinon dans un cul de sac. Elle ne nous permettra assurément pas d’avancer vers nos projets souhaités.
En fait, à quoi bon se culpabiliser si nous reconnaissons le fait que nul n’a le pouvoir de reculer le temps. Il nous est seulement possible de faire la rétrospective des événements et identifier ce que nous pouvons faire autrement.

Vous avez blessé une personne bien involontairement? Ayez tout simplement l’humilité de vous en excuser et de faire attention pour ne pas recommencer. Vous n’avez pas obtenu les résultats souhaités? Rien ne sert de donner trop de crédit à ce saboteur qui vous rappelle haut et fort que vous n’avez pas réussi. Vous avez toujours le pouvoir sur vos pensées.

La culpabilité ne fera que vous paralyser et vous empêcher d’atteindre ce que vous désirez. Dans la culpabilité, nous ne faisons que vivre dans le passé alors que notre futur nous attend, futur que nous pouvons construire que dans le moment présent.

Et si nous avions le choix de s’en libérer?

La responsabilité, quant à elle, fait appel à la reconnaissance de nos actions, bonnes ou moins bonnes. En d’autres termes, elle soulève des notions d’humilité et d’honnêteté. Elle nous conduit vers un processus d’apprentissages qui nous permet de retirer un enseignement de ce qui surgit dans notre vie. Elle donne un sens à l’expérience vécue.

Un jour j’ai entendu que derrière chaque épreuve se cache un cadeau, même si parfois, nous témoignons de son contenu longtemps plus tard.

Reconnaître sa responsabilité c’est reconnaître ce que nous apprécions de notre vie et ce que nous souhaitons améliorer. Reconnaître sa responsabilité est ainsi le point départ d’un plan d’action vers un meilleur devenir.

En d’autres mots, être responsable de sa vie veut tout simplement dire reconnaître son plein pouvoir de poser une action, même dans l’adversité.

Être responsable c’est avant tout adopter des comportements bienveillants à son égard, admettant sa responsabilité et non sa culpabilité.

Être responsable nous conduit vers une meilleure estime et confiance en soi. Être responsable semble être LA solution à appliquer afin de se libérer de tout ce passé qui nous pèse depuis trop longtemps. C’est de s’offrir la possibilité de faire des choix différents, c’est de laisser derrière ce qui ne nous convient plus et nous freine dans notre cheminement.

À partir de ces informations, quels seront vos choix? Vivre consciemment dans la culpabilité ou prendre vos responsabilités face à votre vie? Je vous le dit mes amis, rien n’est meilleur que de goûter au bonheur et de dire : Voilà ce dont je suis responsable!

Experte en changement et en responsabilisation, Mireille Chevalier a pour mission d’insuffler, chez les individus ou dans les organisations, une volonté de s’engager dans un processus de changement, peu importe ce qu’ils désirent voir s’améliorer et/ou changer et de les inciter à passer à l'action afin qu’ils se réalisent pleinement.