Échec et mat


Si vous regardez autour de vous, il se peut que vous ayez l’impression que plusieurs ont réussie là, où vous avez le sentiment d’avoir échoué. Mais quoi? Il est vrai que Gérard a une belle maison, que Louise une belle famille, que Sylvie elle a une carrière de rêve et que Marcel et Simone sont dont ben beaux ensemble. Et Vous? Qu’en est-il de vous?

Vous vous sentez moche lorsque vous regardez votre reflet dans le miroir, vous trouvez votre emploi «bien correct» mais sans plus, vous êtes encore à la quête de la relation idéale, vos amiEs ont leur vie eux aussi donc vous ne les voyez presque plus, que vous reste-t-il? Le sentiment de vivre un échec sur le plan de votre vie, que la réussite n’est que pour les autres?

Et si le défi résidait plutôt dans la définition que vous donnez au terme : ÉCHEC. En lui, ce mot évoque la peur. La peur de se tromper, la peur d’avoir mal, la peur d’être jugée. Il soulève également la notion de bien et de mal, il paralyse. Lorsqu’on joue aux échecs et que l’on dit : ÉCHEC et mat, cela annonce qu’il n’y a pas d’autres issus et que nous n’avons d’autres options que de s’avouer vaincu.

Voyons voir ce que vient nous dire le dictionnaire Larousse sur le sujet : Échec : Résultat négatif d’une tentative, manque de réussite, défaite, insuccès, revers. Donc, si nous prenons les termes un par un et que nous les analysons davantage.

«L’échec est un résultat négatif» donc, cela vient dédramatiser le terme laissant croire que ce n’est qu’un résultat, peut-être non désiré, et qu’il existe d’autres possibilités pour arriver à d’autres résultats. «Manque de réussite» laisse entrevoir qu’il y a eu un manque dans notre réussite, ce qui nous présente une possibilité de réussir en s’y prenant autrement. «Défaite» ce terme fait mal. Loin d’être mon favori, il laisse entrevoir qu’il y a un gagnant et un perdant. Quoique les grands philosophes disent que lorsqu’on perd on apprend, ce terme laisse entrevoir une forme de déception, une forme de douleur. Personne n’entreprend un projet dans le but d’essuyer une défaite. «Insuccès» c’est de loin mon terme favori dans la définition de l’ÉCHEC. En incluant le terme succès, cette définition inspire la possibilité de vivre un succès. «Revers» représente pour moi une réflexion, un dénouement qui nous a surpris dans le détour qui nous invite à réfléchir sur : comment faire autrement. Cette définition me fait penser à l’expression : Il y a toujours un revers à la médaille. Ce qui laisse croire que de l’autre côté de l’échec se cache la réussite.

La réussite réside dans notre façon de percevoir la vie. Qu’est-ce qui fait que deux personnes vont vivre exactement la même situation et qu’elles réagiront toutes les deux de façon différente? Tout comme dans la représentation du verre rempli à moitié, pour lequel certains diront qu’il est à moitié vide et d’autres diront qu’il est à moitié plein. Qu’est-ce qu’un échec pour vous, mais surtout qu’est-ce que la réussite?

Trop de gens aspire à vivre une réussite sans même être en mesure de clairement la définir. À cela j’ajoute, il n’est possible de construire qu’à partir de ce que nous avons et non à partir de ce que nous n’avons pas. En ce sens, à quoi bon passer son temps à se plaindre de ce que nous n’avons pas dans notre vie (et possiblement impossible d’avoir) plutôt qu’à reconnaître ce que nous avons, même si parfois c’est bien peu.

Je suis d’accord avec vous sur le fait que ces paroles peuvent sembler dures. N’en demeure pas moins que de dépenser du temps à la complainte est et sera toujours du temps perdu que l’on peut consacrer à la construction de son bonheur.

Je tiens tout de même à spécifier qu’il est normal pour chacun d’entre nous de traverser des périodes plus sombres dans notre vie. Cela ne veut pas dire pour autant que nous n’avons pas réussi! Qu’ai-je appris dans cette expérience, qui peut-être ne s’est pas conclu comme je le souhaitais mais qui représente une mine d’or d’informations sur qu’est-ce que je peux faire pour obtenir un résultat différent?

J’aime comparer la vie à la météo. Tantôt il y aura du soleil, tantôt des jours de pluie, tantôt des orages, et cela constitue l’ensemble de notre vie. Les périodes orageuses n’indiquent pas nécessairement que notre vie entière est un échec. Elle ne fait que nous indiquer qu’il nous faut peut-être un répit, dans le but d’envisager des jours ensoleillés. En d’autres mots, si ce sentiment d’insatisfaction vous pèse, sachez que vous avez le pouvoir de changer la situation. Prenez quelques instants, faites vos observations.

Réussir sa vie est propre à chacun et le but ultime c’est de trouver : Quel est votre idéal de vie? Quelle est cette vie à laquelle vous aspirez? Quelles sont vos insatisfactions et que viennent-elles vous indiquer à votre sujet dans votre situation?

Bonne réflexion…

Experte en changement et en responsabilisation, Mireille Chevalier a pour mission d’insuffler, chez les individus ou dans les organisations, une volonté de s’engager dans un processus de changement, peu importe ce qu’ils désirent voir s’améliorer et/ou changer et de les inciter à passer à l'action afin qu’ils se réalisent pleinement.